Retrait (partiel) du nouveau code de la route

Sous ce titre un peu caricatural se cache une vérité : le code de la route reformé (lire notre article) a provoqué un tollé médiatique et sur les réseaux sociaux.

Limite de décibels autorisée pour une voiture
Pour être en conformité avec la réglementation, ma voiture ne doit pas émettre un bruit supérieur à 60 décibels, 74 décibels, 82 décibels, 90 décibels ?

Un échec retentissant à l’examen du code de la route

En effet le taux de réussite du nouveau code (16,7 % contre environ 70 %) a mis en avant une mauvaise coordination des services. La DSCR (Délégation à la Sécurité et à la Circulation routière) a ainsi reconnue que les nouvelles questions n’avaient été transmises que très tardivement aux éditeurs de méthodes et aux enseignants des auto-écoles. Et c’est donc sans compter les autres méthodes d’apprentissage en ligne qui n’ont pu mettre à jour leurs cours théoriques.

Des questions sans réponses

Combien de candidats ont ainsi pu réviser leur théorie portant sur les 300 nouvelles questions, comme par exemple connaître le montant de l’amende encourue pour conduite lors d’un pic de pollution ; ou faire la liste de tous les véhicules prioritaires, ou encore énumérer les règles de sécurité pour l’installation des passagers en fonction de l’âge (et donc les sièges auto pour bébé puis jeune enfant) ? De même très peu de futurs jeunes conducteurs ont eu le temps de se familiariser avec certaines des vues aériennes des diapositives présentées lors des tests.

Une réaction quasi-immédiate

Face à l’hécatombe des résultats au nouveau code, la DSCR a pris les mesures qui s’imposaient. A compter du 10 mai 2016, le code réformé sera allégé progressivement des questions ayant entraîné le plus d’erreurs. Mais ces questions referont leur apparition d’ici à ce que les cours théoriques soient tous mis à jour et les candidats sensibilisés. Pour certaines d’entre elles, peut-être mal formulées, une réécriture sera faite. Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, a ainsi tenu à calmer les esprits.

Mais il y a une bonne nouvelle pour les candidats malchanceux, qui ont fait les frais de cette réforme, souvent parce que leurs auto-écoles n’avaient pas pu les préparer suffisamment aux nouvelles questions. Emmanuel Barbe les rassure : ceux ayant échoué au nouveau code cette semaine pourront le repasser gratuitement.

Une réflexion au sujet de « Retrait (partiel) du nouveau code de la route »

Les commentaires sont fermés.